#086 – En attendant Koinkoin

Il est vingt heures quarante-cinq. Je sors de réunion. Une réunion de trois heures. Connaissez-vous bien les réunions de trois heures ? Ah, je vois que vous êtes un·e habitué·e. J’en suis bien désolé. Au moins ce sont des réunions où l’on peut manger. J’ai donc pu m’envoyer des gressins et un verre de jus d’orange. D’autres y étaient au vin et au pâté. Chacun·e ses passe-temps. Moi je gribouille. Je n’ai pas perdu l’habitude des heures de cours à écouter tout en noircissant les marges de crânes et de petit mickeys de toutes sortes. Parfois on peut penser que je n’écoute pas. Et parfois c’est vrai, d’ailleurs. Mais le plus souvent je suis assez attentif. Évidemment, je ne passe pas mon temps à ça, mais c’est encore aux réunions que je dessine le plus. Bon, je ne peux pas y dessiner mes pénis et mes vulves psyché-géométriques tout de même, ça je le fais à la maison, au calme. Je ne vous ai jamais montré mes pénis et mes vulves ? Il faudra que je vous fasse les présentations.

J’écris, j’écris, et j’espère que Koinkoin va m’envoyer un sms pour me dire qu’il a envie de sortir. Ce qui me donnera une excuse pour abréger ce billet. Hier c’est lui qui voulait sortir, et moi qui devait terminer une musique pour Numéro 0. J’ai commencé à 19h30 et quelques pauses plus tard, il était déjà 23h, et je pense qu’à 23h ma voisine ne veut plus écouter des passages de dix secondes en boucle dont certaines des fréquences s’amplifient ou se font inaudibles à mesure que je mixe, alors j’ai arrêté là. Je vous parlerai bien de ce que j’ai fait plus en détail, mais je sais que d’autres participants·es passent par ici alors je ne dirai rien. On se réunit samedi soir, j’ai hâte de voir s’ils ont trouvé un peu par eux- et elles-mêmes ce que ça pouvait être ce bordel.

mtp63.jpg
Photo par Gwlad (boulevard du Jeu de Paume)

Koinkoin vient de m’envoyer un sms : « J’ai pas encore fait à manger. On voit après ? ». Il est 20h58, c’est mauvais signe. Vous remarquerez que je n’ai aucun scrupule à dévoiler mes messages privés et ainsi l’intimité de mes amis sur mon blog. Oui, vous pouvez peut-être penser que ce n’est rien : « J’ai pas encore fait à manger. On voit après ? », mais en fait ça en dit long. 1) Koinkoin se fait à manger lui-même, donc il n’a pas de cuisinier personnel, donc il est pauvre. 2) Koinkoin n’a pas encore fait à manger à presque 21h donc soit il se néglige, soit il reste tard au boulot pour faire semblant d’être un travailleur modèle, dans les deux cas, c’est pas joli. 3) Koinkoin écrit ses sms en français correct, ce qui montre que c’est un élitiste. 4) Il n’est cependant pas assez élitiste pour avoir écrit « Je n’ai pas encore fait à manger. Voit-on après ? » 5) Koinkoin est un homme pudique car, même à ses amis, il ne dit pas ce qu’il va se faire à manger. Peut-être même qu’il aime qu’on le trouve mystérieux.

Oui. Dans cet article comme dans le précédent, on trouve le mot pénis. Je l’avais également remarqué, merci.

 

Auteur : Lyonniais

Écrivouilleur Lyonniais, ex-Montpelliérien. Je bave ce qui me vient, comme ça vient. Y en a à qui ça plaît, y en a à qui ça plaît pas. Qu'y peux-je ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.