#059 – Badhébadigues

Connaissez-vous le célèbre conte de « Celui qui voulait fermer les yeux vingt petites minutes, c’est tout, et qui se réveilla à 22h » ? Là d’où je viens, tout le monde le connaît, mais peu savent qu’il y a une fin alternative. Laissez-moi vous raconter.

Dans une ville lambda d’un pays mu sur le continent nu d’une planète xi dans un système omicron d’une galaxie pi d’un univers rhô, on considère un homme iota dans un appartement kappa qui se sentait fatigouse depuis plusieurs jours. Bien décidé à faire une petite sieste pour rattraper un sommeil qui lui avait manqué ces derniers temps, et faisant fi des avertissements de ses amis et mies qui lui disaient « le sommeil en retard ne se rattrape pas » car ils l’avaient lu sur internet, il s’allongea sur un canapé, lança 平成狸合戦ぽんぽこ dans une langue epsilon ou Pompoko dans une langue zêta, et ferma les yeux à t = 0. Lorsqu’il les rouvrit il était t = 18000 secondes. Je vous laisse un peu de temps pour calculer combien ça fait en minutes et en heures. Bref, il était maintenant 22h au système standardisé de fragmentation de la durée d’une rotation complète de la planète xi. Notre homme iota se dit qu’il n’arriverait jamais à se rendormir. Mais il le put, quelques heures plus tard à peine, après n’avoir véritablement prêté attention ni à 平成狸合戦ぽんぽこ ni à 進撃の巨人.

  • La première fin possible à cette histoire, et la plus courante, est celle-ci : iota se rendormit à t = 25200s et se réveilla à nouveau à t = 39600s sans plus être capable de refermer l’œil de la nuit. Dépité, il se leva et se maudit d’avoir voulu dormir vingt petites minutes, c’est tout. Le reste de sa vie fut un enfer car, non-seulement il était plus fatigué encore qu’avant cette mésaventure étant donné que le sommeil, non vraiment, ça ne se rattrape pas, et en plus il était tout décalé, et c’est vachement difficile de reprendre le rythme quand on est tout·e décalé·e. Mais, aujourd’hui, on va essayer d’être un peu originaux :
  • La seconde fin, c’est celle ou en fait, en se réveillant à t = 99999s, notre homme se rendit compte qu’on avait remplacé sa gorge par un brasero au dessus duquel quelque virus ou bactérie sans domicile fixe était en train de se chauffer les mitaines, qu’on lui avait coulé de la pâte à crêpe dans les sinus, et remplacé le cerveau par des touffes de coton imbibées d’éther.  Il décida que tous ses plans pour la journée étaient annulés, qu’il allait, comme il le pouvait, remplir un blog thêta et retourner au plus vite se coucher.

Moralité : vous n’êtes décidément pas très fort·e quand il s’agit de convertir des secondes en heures.

gwlad-rue_du_guesclin-mur_du_fou
Photo par Gwlad – rue du Guesclin

Cet article manque sans doute un peu de rigueur scientifique, mais comme je ne suis pas en état de me rappeler ni de relire ce que je viens tout juste d’écrire, je compte sur vous pour relever les erreurs et incohérences qui s’y seront glissées avant que je l’envoie pour être publié dans Folklores algébriques.

Ce soir moi je serai au chaud dans mon lit, comme cet aprem, mais je suis sûr que vous trouverez tout un tas de choses à faire à Montpellier.

Auteur : Lyonniais

Écrivouilleur Lyonniais, ex-Montpelliérien. Je bave ce qui me vient, comme ça vient. Y en a à qui ça plaît, y en a à qui ça plaît pas. Qu'y peux-je ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.